Qu’est-ce que le statut de la formation professionnelle ?

Le statut stagiaire de la formation professionnelle est prévu par le Code du travail. Dans ce régime, le stagiaire est pris en charge par les pouvoirs publics. Cela lui permet de jouir de plusieurs avantages. Découvrons-en quelques-uns.

La rémunération du stagiaire

 

Dès son entrée en formation, le stagiaire peut jouir d’une rémunération. Celle-ci varie selon la situation qui est la sienne lors de son entrée en formation. En réalité, il s’agit d’une indemnité mensuelle ou reçue toutes les 40 heures pour la formation à temps partiel. Elle varie selon l’âge du stagiaire de la formation professionnelle, sa situation familiale et ses occupations professionnelles antérieures. Ce dernier point prendra en compte le fait qu’il ait déjà travaillé ou non, ou qu’il soit un travailleur handicapé par exemple. La rémunération du stagiaire de la formation professionnelle n’est pas un salaire. De ce fait, elle ne donne pas droit à l’assurance chômage. Aussi, découvrez ici les conditions pour bénéficier de ladite rémunération.

Une protection sociale

Si un stagiaire de la formation professionnelle bénéficie du RSP, alors il conserve son affiliation au régime de protection sociale. Ce statut ne changera pas parce qu’il est stagiaire de la formation professionnelle. Mais ceux qui ne bénéficient d’aucun régime sont d’office affiliés au régime général de la sécurité sociale. Ici, les cotisations sont à la charge de l’autorité ayant agréé le stage de formation professionnelle. Il s’agit ici du Conseil régional ou l’État.

L’acquisition de nouvelles compétences

Il est évident qu’une formation professionnelle contribue largement à améliorer les connaissances professionnelles du demandeur d’emploi. Cela permet de permettre à la disposition des entreprises des salariés plus compétents.

Peu importe son domaine d’intervention, le travailleur pourra grâce à ses formations s’améliorer, évoluer, et s’adapter aux différents changements sur le marché du travail. C’est le moyen le plus sûr de répondre aux exigences du marché du travail. De plus, en plus de contribuer à l’épanouissement professionnel du travailleur, la formation professionnelle continue est un tremplin de promotion sociale et culturelle.