AccueilMatériel photoAccessoiresTête Wimberley II

Tête pendulaire Wimberley II

Wimberley est peut-être un nom qui ne vous dira pas grand chose si vous ne trainez pas dans le milieu de la photo animalière notamment. Et pourtant, cette tête pendulaire (Gimbal en anglais) est rapidement devenue la référence pour ceux qui ont à manipuler de gros téléobjectifs fixés sur un trépied. Derrière ses proportions pour le moins volumineuses, se cache en fait un outil redoutable d'efficacité et de souplesse d'emploi une fois mis en action. Après une première version déjà fort intéressante, Clay et David WIMBERLEY ont développé une évolution plus aboutie, ne se contentant pas de réduire le poids relativement conséquent mais améliorant aussi l'ergonomie de leur produit phare. Il en a résulté une tête pendulaire que j'utilise depuis maintenant plusieurs années et dont je suis pleinement satisfait: la Wimberley II (WH-200).

 

Si vous avez un objectif de type 300mm f/2,8, 400mm f/2,8 (ou f/4,) 500mm f/4 et 600mm f/4 (voire pour les plus fortunés un 800mm f/5,6), ce qui suit, pourrait donc vous intéresser quand viendra le moment de choisir un support viable sur lequel utiliser ce dernier. En effet, le poids important de ces objectifs est un élément déterminant dont on peut difficilement ne pas tenir compte. Le choix d'une tête de trépied à même d'y faire face devient alors un point crucial.

 

5Kg de matériel que l'on peut faire bouger d'un doigt, ce n'est pas juste une façon de parler

 



Présentation générale:

La Wimberley II est une tête de type pendulaire. Cela signifie qu'elle se fonde sur un système de bras oscillant pour les mouvements verticaux de l'objectif (vers le haut ou vers le bas) et peut pivoter à gauche ou à droite sur 360° sur son axe de rotation. Pour une parfaite fluidité, tout en faisant totalement oublier le poids de l'objectif, la Wimberley repose sur deux réglages essentiels: le point d'équilibre de votre système reflex+objectif et le centre de gravité de l'objectif en lui-même. Le premier réglage se fera grâce au plateau de type arca-swiss et le second grâce au réglage en hauteur de la pièce permettant aussi la fixation de l'objectif sur la tête. Je reviendrais plus en détails sur la procédure et les conséquences de chacun de ces réglages un peu plus bas car c'est vraiment la force de ce système. Pour terminer ce rapide tour d'horizon, voici une présentation en image de la Wimberley avec les trois principaux réglages que vous serez amené à manipuler sur le terrain:

 



1: permet de régler la tension du bras oscillant et au besoin de le bloquer dans une position donnée
2: permet de régler la tension de l'axe de rotation horizontal et au besoin de la bloquer dans une direction donnée
3: système d'attache rapide de type arca-swiss permettant de fixer le plateau installé sur votre objectif



Voici la même vue mais avec mon ancien système (Canon 40D + grip + Canon 500mm f/4 L IS) histoire de vous donner une idée de l'accessibilité à ces réglages de base:

 

 

Sur le forum :

Derniers sujets actifs :

Articles récents :

Canon 70D
Le Canon EOS 70D vient remplacer le 60D et se situe donc en terme de gamme entre le 700D et le 7D. Ce nouveau reflex  (...)
Pentax K-500
Venant se situer en lieu et place du Kr d'entrée de gamme, ce nouveau reflex Pentax offre toutefois une fiche technique (...)
Pentax K-50
Venant se situer à mi-chemin entre le K-500 et le K-5, ce nouveau reflex pentax offre une fiche technique relativement  (...)
Haut de page